Théatre

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme »
A. Lavoisier

Le comédien est comme le plomb, il est cette matière qui fond, en essayant de ne pas perdre ses priorités, se glissant dans le moule du personnage qu’a le réalisateur en tête, adaptant sa forme, sa composition pour devenir ce personnage, parfois très éloigné de ce qu’il est.

J’aime cette idée de remodelage, de changement d’apparence, d’âge, de sexe, comme un caméléon qui s’adapte à son environnement.

 

 

Et quand je le coache, j’aime prendre le temps de comprendre de quel alliage est composé le comédien et être cette flamme qui va l’aider à se fondre dans le personnage sans perdre ses qualités.

Le jeu